Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

mardi 12 avril 2016

25ème Journée : Stade Montois 17 - 11 Narbonne

Tokula a inscrit les deux essais montois.
Le Stade Montois s'est fait peur mais finalement l'emporte face à un Narbonne accrocheur..... 

La première mi-temps a été crispante pour les Montois qui se sont vus menés 11 à 0 après 26 minutes de jeu.....
Les supporters, médusés, ont vu leur équipe apathique, sans réaction et maladroite.
Mais, grâce à un essai de Tokula, à trois minutes de la fin de la première période, les Montois sont revenus dans le match au bon moment.
Et cinq minutes après le début de la seconde période, Tokula double la mise sur une incompréhension, suite à une chandelle de Saubusse. Essai transformé (47', 14 - 11).
Les Montois ont pris l'avantage pour ne plus le quitter, et ajoutent une pénalité à la 59' (Saubusse), qui scelle définitivement le score ( 17 - 11, 59').
Plus rien ne sera marqué et le public a retenu son souffle jusqu'au bout car un contre assassin dans les dernières minutes auraient pu enlever toutes les illusions Montoises.
Cependant, cela n'a pas été le cas, et les Jaune et Noir peuvent continuer à rêver......
Et pour que ce rêve devienne encore plus réalité, il sera certainement nécessaire de ramener des points d'Albi le week-end prochain, concurrent direct pour les phases finales.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Stade Montois est donc actuellement la meilleure équipe de Pro D2. Du moins c'est ce que disent les chiffres : grâce au succès conquis hier soir face à Narbonne, il est en effet assis sur une série de six matchs sans défaite, la meilleure du championnat, puisque Lyon a été battu à Tarbes dans le même temps.

Pour l'instant, cela lui permet seulement de rester dans la course aux phases finales, puisque tous ses concurrents du haut de tableau ont gagné lors de cette journée, en attendant le match entre Béziers et Albi, aujourd'hui. Albi, qui sera d'ailleurs la destination des Montois vendredi prochain, pour un match qui s'annonce déterminant. « Ce sera quasiment un match éliminatoire, glisse Emmanuel Saubusse. On l'avait peut-être déjà en tête, ce qui peut expliquer nos fautes, mais on a assuré cette victoire contre Narbonne, donc on va pouvoir bien se préparer. Et peut-être que ce match va nous faire du bien pour repartir du bon pied. »

Ce qui est certain, c'est qu'il va éviter aux Montois de partir dans le Tarn avec un excès de confiance dans les bagages. Car loin des dernières prestations abouties à domicile face à Perpignan et Béziers, les Montois ont peiné hier. Narbonne ouvrait le score suite à une faute au sol (0-3, 6e), et si les jaune et noir cherchaient à mettre du rythme, ils étaient perturbés par une défense audoise agressive, toujours à la limite du hors-jeu, pour ne pas dire plus. Déjouant peu à peu, ils étaient poignardés par leur ancien ouvreur Pierre-Alexandre Dut, qui délivrait une merveille de passe au pied pour envoyer Plessis-Couillaud à l'essai (0-8, 19e).

Deux incursions dans le camp adverse, huit points à la clé, une entame parfaite pour des Narbonnais qui n'ont plus à rien à jouer dans ce championnat, mais qui au vu du scénario, commençaient à se dire qu'il y avait moyen de passer une bonne soirée au stade Boniface.

Le doublé de Tokula
L'impression se confirmait avec une nouvelle pénalité convertie par Dut (0-11, 26e), face à des Montois désormais fébriles. La mêlée jaune et noir, bousculée au match aller, prenait certes sa revanche (3 pénalités obtenues en première mi-temps, 5 au total), mais ça n'aidait en rien une équipe plombée par ses fautes de main. Heureusement, les jaune et noir trouvaient la solution juste avant la pause. Après une bonne charge de Liebenberg, c'est Tokula qui signait un exploit personnel dans les 22 pour aller marquer (7-11,37e). Pas de quoi sauter au plafond, d'autant que dans la foulée, la touche landaise égarait deux bons ballons qui auraient pu permettre d'inverser vraiment la tendance.

C'est finalement un petit coup de pouce du destin qui allait relancer totalement le Stade Montois. Gênés par le vent, les Narbonnais jugeaient mal une chandelle, laissant le ballon rebondir sur Bost. Tokula était ensuite le plus prompt pour le récupérer et s'offrir un doublé (14-11,46e) pour le moins précieux. Car malgré ce coup du sort, les visiteurs continuaient à s'accrocher, et il fallait un nouvel effort de la mêlée pour permettre à Saubusse de faire le break (17-11,56e).

Sur le coup, le malheureux pilier Raynaud, qui venait d'entrer, payait la note pour tout le monde avec un carton jaune. Une supériorité numérique dont les Montois n'allaient pas profiter, avec une ligne de trois-quarts remaniée après les sorties sur blessure d'Otazo puis Tokula. Le staff ayant décidé de placer six avants sur le banc, c'est donc Agustin Ormaechea qui dépannait à l'aile…

Plutôt plaisant en première période, le match virait alors à la bouillie, et les Montois se faisaient même quelques frayeurs dans les dix dernières minutes, comme ce fut parfois le cas cet hiver. Finalement sans conséquence, comme toujours ou presque cette saison à domicile, ce qui permet aux hommes de Christophe Laussucq de s'offrir un voyage dans le Tarn des plus excitants.

Article : sudouest.fr

Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Narbonne.

video

Source : dailymotion.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire