Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

lundi 27 avril 2015

Après-match : Bordeaux - Metz



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Metz.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Metz : Le résumé en images


Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Metz.

Source : youtube.fr

34ème Journée : Girondins de Bordeaux 1 - 1 Metz

Football - Ligue 1 : Bordeaux coince encore
Bordeaux râte encore l'occasion de revenir sur le trio qui le précède et reste ancré à la 6ème place.....

Bordeaux aurait pu remporter cette rencontre sans ce but de Saivet refusé par l'arbitre. Hélas, les Girondins devront se contenter d'un petit point face à un mal classé du championnat. Encore une occasion manquée de lutter pour la troisième place du classement.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Amorphes pendant une heure, les Girondins n'ont pu faire mieux qu'un match nul face à Metz, pour l'avant-dernier match de l'histoire du club au stade Chaban-Delmas (1-1). Au classement, Bordeaux fait du surplace alors que Marseille et Saint-Etienne étaient en point de mire.

Le résumé 

Les Girondins ont la maîtrise du ballon mais ils semblent jouer avec le frein à main. Pour tout dire, on a même l'impression d'assister à un match amical lorsque les Messins décident de lancer officiellement les débats.
Sur le côté droit, le vétéran Florent Malouda prouve qu'il n'a rien perdu de sa capacité à dribbler ses adversaires. Malgré la présence face à lui de Contento et Pallois, il parvient à se défaire du marquage pour adresser une merveille de centre en retrait pour Sassi, qui trompe Carrasso du pied droit (0-1, 25e).

Toujours aussi timides, les Girondins attendent la demi-heure pour se créer leur première demi-occasion. Une tête de Saivet prolonge un coup franc de Khazri, mais le ballon n'est pas cadré (32e).

En face, on joue sans complexe. Maïga, parti à la limite du hors-jeu, rate complètement le but du 0-2. L'attaquant messin dévisse sa frappe alors qu'il s'était présenté seul face à Carrasso (43e). Cela réveille quelque peu les Girondins. Trouvé dans le dos de la défense messine par un joli piqué de Khazri, Saivet hérite du cuir dans la surface mais se heurte au portier lorrain (45e). Bref, en 45 minutes, tout cela fait un peu chiche.

Au rayon des déceptions, on peut d'ailleurs ajouter le premier quart d'heure de la deuxième mi-temps. C'est l'entrée en jeu de Crivelli, à la place d'un Traoré fantomatique, qui secoue enfin les Bordelais. Hélas pour le jeune attaquant, il perd son duel face à Mfa en manquant le cadre, sur sa frappe à ras de terre et à bout portant (58e).

Bordeaux insiste. Suite à un corner contré de nombreuses fois au coeur de la surface messine, Saivet égalise d'un splendide ciseau retourné. Mais l'attaquant voit son but refusé par M. Desiage pour une position de hors-jeu imaginaire (67e).

Sans se décourager, mais avec un énervement palpable, les Girondins insistent, mais Mfa fait bonne garde, comme lors de cette sortie dans les pieds de Crivelli (76e). Il faut attendre un coup franc tiré de la gauche par Khazri pour que les Girondins égalisent. Son tir très vicieux qui semblait être enroulé finit finalement sa course au deuxième poteaux des cages d'un Mfa médusé (1-1, 83e). Un but qui atténue la déception bordelaise.
Enfin non, pas vraiment en fait.

La blessure 

Lamine Sané s'est blessé aux adducteurs pendant l'échauffement. Histoire de ne prendre aucun risque, Willy Sagnol a décidé de ne pas inscrire le nom de son capitaine sur la feuille de match. C'est donc Cédric Yambéré qui a été titularisé dans l'entre-jeu, tandis que Cédric carrasso héritait du brassard de capitaine.

L'homme (malheureux) du match 

On a retrouvé Henri Saivet. Titularisé en attaque aux côtés de Diego Rolan, le Sénégalais s'est montré, de loin, le Bordelais le plus entreprenant. Après voir manqué le cadre puis buté sur Mfa, Saivet a marqué l'un des buts de la saison, d'un spectaculaire retourné acrobatique plein de puissance. Hélas, ce ciseau que n'aurait pas été renié par Amara Simba (le roi de la bicyclette) a été invalidé par l'arbitre. Un Girondin (Rolan ?) aurait touché le ballon remisé par un Messin, ce qui aurait placé Saivet en position de hors-jeu. Faux et injuste !

Article : sudouest.fr

Montauban - Stade Montois : Le résumé en images


Résumé en images de la rencontre entre Montauban et le Stade Montois.

Source : dailymotion.com

28ème Journée : Montauban 17 - 19 Stade Montois

Rugby - Pro D2 : les Montois bien payés
Les Montois remportent une victoire importante à Montauban qui les maintient en haut du classement.....

Les Montois ont remporté cette rencontre importantissime, en toute fin de rencontre grâce à un drop de P-A Dut.
Les Montois, menés toute la partie par Montauban aurait pu tout perdre sur ce match mais cette victoire arrachée avec les tripes leur permet de rester en course pour la deuxième ou troisième place, synonyme de réception lors des demi-finales d'accession au TOP14......
A noter, une belle prestation des joueurs entrants et notamment de P-A Dut, rentré après la blessure de James, qui a prouvé qu'il méritait peut-être mieux qu'un rôle de doublure qui lui est dévolue.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mont-de-Marsan a eu très chaud hier soir. Dans la cuvette de Sapiac, les jaune et noir ont en effet eu les pires difficultés à venir à bout de Montalbanais qui ont mené quasiment toute la partie (17-19). D'où l'explosion de joie énorme une fois la rencontre terminée dans le camp landais. « Il y a beaucoup de soulagement », avouait Pierre-Alexandre Dut, qui a délivré les siens d'un drop à la 73e minute. « On était dans un jour sans, reprenait l'ouvreur. Montauban ne méritait pas de perdre. »
L'autre homme providentiel de Mont-de-Marsan hier se prénommait Ximun Lucu. Le Basque a su remettre ses partenaires dans la partie d'une interception de 80 mètres alors que les affaires semblaient très mal engagées en début de seconde période (14-10, 45e). Mais il était beaucoup plus dur au moment de commenter la prestation de son équipe. « On a été nul. On a tout loupé, on était mou, lâchait l'arrière. Mais ce match, il n'y a pas si longtemps, on ne l'aurait pas forcément gagné. On a fait avec nos moyens du jour. »

 

« Soufflon » à la pause

 

À savoir de « la solidarité et du courage », comme le retenait Pierre-Alexandre Dut, quand rien ne fonctionnait. De la « chance », aussi, dixit Christophe Laussucq. Car il faut bien reconnaître que le Stade Montois a été tout simplement catastrophique lors des 45 premières minutes.
Perpétuellement en retard, indisciplinés, coupables dans l'engagement, les partenaires de Joan Caudullo ont semblé retomber dans leur travers du maussade début d'année 2015. « Il nous manquait un peu de tout », concédait Emmanuel Saubusse.
Et c'était en toute logique que les Montalbanais, sans complexes, menaient de 11 points à la pause, grâce, notamment, à un groupé-pénétrant dévastateur conclu par Ladhuie (14-3, 24e). « À ce moment-là, on est plutôt en situation de concéder davantage de points et d'être définitivement largué que de revenir dans le match », estimait Christophe Laussucq, dont le « soufflon » à la pause, a visiblement été entendu. « 14-10 (après l'essai montois, NDLR), c'est bien payé », poursuivait le coach.

 

Aurillac pour le Top 5

 

Dans la foulée de l'exploit individuel de Lucu, Saubusse permettait aux siens de revenir à un point (14-13, 47e). Inespéré. « Petit à petit, on a ensuite réussi à remettre les choses dans l'ordre, analysait l'entraîneur landais. Ca s'est retourné en notre faveur. » Mais même en montrant un autre visage lors des 30 dernières minutes, le Stade n'en a pas moins tremblé jusqu'au bout.
« De remporter un match aussi moyen, je ne sais pas si ça m'est déjà arrivé, réfléchissait Emmanuel Saubusse. Cette victoire nous rend très heureux. Elle nous permet de poursuivre l'aventure, mais je pense qu'il va y avoir beaucoup de choses à dire dans la semaine. Ça nous servira peut-être de leçon pour la suite. »
La suite, justement, pour des Montois placés à une flatteuse deuxième place ce matin, c'est la réception d'Aurillac samedi. « Le schéma, il est simple, si on gagne, on sera peut-être mathématiquement qualifié, décrypte Laussucq. Pour la première fois, on a notre destin en mains. » Sauf que face à des Cantaliens qui ont passé passer 50 points à Perpignan hier (52-14), il faudra faire beaucoup mieux.

Article : sudouest.fr

jeudi 23 avril 2015

Après-match : Lille - Bordeaux



Conférence de presse après la rencontre entre Lille et Bordeaux.

Source : dailymotion.com

Lille - Bordeaux : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre Lille et Bordeaux.

Article : sudouest.fr

mercredi 22 avril 2015

33ème Journée : Lille 2 - 0 Girondins de Bordeaux


Bordeaux a raté l'occasion de revenir sur le wagon de tête en s'inclinant à Lille..............

Malgré une équipe de Bordeaux qui s'est procuré plusieurs occasions, Lille a su être plus réaliste et a inscrit 2 buts face à Bordeaux.
Le score ne reflète pas le match mais prouve encore que Bordeaux a encore du mal à concrétiser sa domination.
Occasion manquée en vue de se rapprocher d'une hypothétique 3ème place.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La synthèse

Quelle occasion manquée pour les Girondins ! Alors qu'un succès dimanche les aurait conduits à deux points du podium, ils ont payé un début de match raté et trop de maladresse ensuite. Cette défaite (2-0), la deuxième seulement depuis fin janvier, les laisse loin des places qualificatives pour la Ligue des Champions. Ils voient Lille revenir à quatre points et Montpellier à deux. Dans le jeu, en revanche, Bordeaux a montré beaucoup plus que face à Lens ou l'OM... C'est toujours ça.

 

Le résumé

Les Girondins euphoriques après leur victoire au forceps contre Marseille ? Il n'a fallu qu'un petit quart d'heure pour le démentir. Avec un onze de départ inattendu (voir par ailleurs), ils ont manqué leur début de match dans les grandes largeurs en perdant la bataille du milieu et en prenant la foudre dès que le jeune Boufal touchait le ballon. Le Franco-Marocain aurait pu être passeur décisif si Lopes n'avait pas manqué sa reprise sur son offrande (4e). Nolan Roux s'est montré plus adroit en déviant son centre dans les filets de Carrasso dix minutes plus tard (1-0, 14e).

Dommage que Bordeaux ait eu besoin d'un tel réveil pour rentrer dans son match. Car ensuite, il a fait reculer son adversaire et sa domination fut totale (60% de possession à la mi-temps, 13 centres). Khazri (29e) et Rolan par deux fois (31e, 35e) ont eu les occasions pour égaliser, en vain. Malgré une réelle envie d'aller de l'avant de toute l'équipe, y compris de Pallois sur son inhabituel côté gauche.
Bordeaux, beaucoup plus à l'aise avec le ballon que face à l'OM et bien aidé il est vrai par un projet de jeu assez minimaliste en face (tenir derrière et donner le ballon à Boufal), a continué à accélérer le rythme en seconde période et a fait vivre trois minutes d'enfer aux Lillois. Une tête trop molle de Rolan (49e), un sauvetage de Kjaer devant Poko (50e) et un arrêt d'Enyeama sur un corner direct de Khazri (51e) l'ont privé d'une égalisation qui lui aurait laissé le temps d'aller chercher la victoire.

Les Girondins, archi-dominateurs, n'ont pas eu plus de réussite après : Ilori a manqué d'adresse au moment de reprendre à bout portant un centre en retrait de Khazri (62e) et Enyema s'est déployé pour détourner sur son poteau une frappe du Tunisien (75e). Si la défense lilloise est la meilleure de L1 à domicile (sept buts encaissés), son gardien nigérian n'y est pas pour rien. Si elle l'est toujours aujourd'hui, c'est aussi parce que Bordeaux a cruellement manqué de réalisme.
Et comme cela arrive souvent, manquer autant d'occasions finit par se payer : Carrasso s'est employé face à Sidibé (79e) mais a dû s'incliner une deuxième fois face à Traoré, encore servi par Bouffal (90e+3, 2-0). Anecdotique, mais cruel.

 

Le joueur : Mariano

Intenable ces dernières semaines, le latéral brésilien est passé à côté de son match. Il était chargé d'animer son côté droit mais a surtout subi les dribbles de Bouffal et a perdu beaucoup de ballons, y compris sur des passes simples. Certes, il a renvoyé sur sa ligne la frappe manquée de Lopes (4e), mais il s'est montré beaucoup trop discret par rapport à ses récentes sorties. Pour ne rien arranger, son carton jaune reçu à la 30e minute, le troisième en 10 matchs de L1, le privera du déplacement à Lorient dans deux semaines.

 

Le fait du match : le coup tactique manqué de Sagnol

La composition de départ a surpris. Pallois arrière gauche, Plasil meneur en soutien de Khazri et Rolan. Le début de match, où Lille a complètement dominé la bataille du milieu de terrain avec plus de vivacité et de disponibilité, a vite démontré que le dispositif ne fonctionnait pas. Sagnol a donc changé son fusil d'épaule dès la demi-heure de jeu : Saivet a remplacé Yambéré, pas très heureux de regagner le banc aussi tôt. Bordeaux est resté dans le même système mais le replacement un cran plus bas de Plasil et Khazri et la présence de deux "vrais" attaquants lui ont permis de mettre enfin le pied sur le ballon. Entre temps, Lille avait marqué...

 

La réaction : Lamine Sané

"Comme tout au long de la saison, on a pas mal d'opportunités et on manque l'occasion de monter au classement. On est tombés sur une belle équipe. On prend un but malheureux, on revient avec de belles ambitions en seconde période. Mais les dieux du foot ont décidé qu'on perde aujourd'hui, mais je suis fier de mes coéquipiers. En fin de match, on n'allait pas rester en défense, on a essayé et on a pris un but." (au micro de Bein Sports)

 

L'info : Sertic était blessé

Déjà relégué au statut de remplaçants, Grégory Sertic n'était même pas sur la feuille de match, contrairement au jeune Maulun. Contrairement à ce que l'on a pu penser, il n'était pas mis à l'écart par Willy Sagnol mais blessé. Il a en effet ressenti une douleur aux adducteurs lors du dernier entraînement samedi. Il a quand même tenu à faire le déplacement pour soutenir ses coéquipiers.

Article : sudouest.fr

mercredi 15 avril 2015

Après-match : Bordeaux - Marseille



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Marseille.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Marseille : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Marseille.

Source : dailymotion.com

mardi 14 avril 2015

32ème Journée : Girondins de Bordeaux 1 - 0 Marseille

Au grand bonheur de Cédric Yambéré
Les Bordelais resteront donc invaincus face aux Marseillais dans Lescure depuis 38 ans..... 

Malgré des marseillais entreprenants, les Girondins ont, pour une fois, été réalistes et grâce au jeune Yambéré, Chaban-Delmas restera citée imprenable depuis 38 ans.....
Une victoire qui permet aussi à Bordeaux de se rapprocher du wagon européen.....

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La synthèse

L'histoire retiendra que de 1977 à 2015, jamais l'Olympique de Marseille n'aura gagné au Parc de Lescure devenu stade Jacques Chaban-Delmas.

La petite histoire de la 32e journée du championnat de France de Ligue 1, retiendra quant à elle que les Girondins ont réalisé un gros coup en battant l'OM. Ils sont désormais 6e au classement général à seulement trois points (54 points) de l'OM (57 points) qui ferme la marche du quatuor de tête. Autant dire que la course à l'Europe est relancée, puisque cette sixième place sera synonyme de qualification en Europa League si Paris remporte la Coupe de France.
Rentrés dans le match à 200 à l'heure, les hommes de Willy Sagnol ont baissé pavillon en début de seconde période, étouffés par des Phocéens très bien en place. Pourtant, c'est Bordeaux qui contre toute attente a ouvert le score pour ne jamais le lâcher.

 

Les temps forts

14e minute : Mariano manque ce qui aurait pu être le but de l'année. Le Brésilien reprend de volée à près de 25 mètres, une relance mal assurée de Mandanda. Mais le ballon heurte le poteau du gardien marseillais.
18e : Alessandrini trouve la faille côté droit, s'enfonce dans la surface de réparation bordelaise et tente sa chance. La balle heurte le poteau de Carrasso.
30e : servi par Payet d'une longue transversale, Alessandrini tente sa chance une nouvelle fois sur son aile droite. Carasso dévie le ballon du bout du gant.
40e : Alessandrini (encore lui) manque de très peu d'ouvrir la marque. Parfaitement servi sur le côté droit par une passe en profondeur de Payet, le Marseillais ajuste le but girondin. Il faut une claquette de grande classe de Carasso pour éviter l'ouverture du score.
45e : Romain Alessandrini (toujours lui !) s'échappe plein axe et s'écroule dans la surface de Carasso, bousculé (ou pas ?) par Pallois qui revient sur lui comme un obus. M. Varela décide ne pas siffler penalty au grand dam, bien entendu, des Marseillais.
52e : sur un corner marseillais et la tête qui suit de Gignac, Yambéré, dos à l'action, saute et commet une main. Mais l'arbitre juge que cela ne vaut pas un penalty.
61e : Alors qu'ils sont étouffés par les attaques marseillaises, les Girondins ouvrent la marque. Saivet, qui vient de rentrer, se faufile dans l'axe et sert Mariano côté droit. Le Brésilien parvient à centrer à retrait pour Cédric Yambéré qui fusille Mandanda d'une frappe en pivot.

 

Un homme dans le match

Son absence (il était suspendu) avait été remarquée lors du match des Girondins remporté in extremis face à Lens (2-1). Ce dimanche soir, Wahbi Khazri a montré tout ce qu'il pouvait apporter à son équipe.
Le meneur de jeu bordelais a très largement contribué à l'animation offensive des Girondins. Et même si ses coups de pied arrêtés n'ont pas été au niveau de ceux qu'il effectue habituellement, Khazri s'est comporté en patron du jeu bordelais.

Article : sudouest.fr

Stade Montois - Tarbes : Le résumé en images


Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Tarbes.

Source : lnr.fr

27ème Journée : Stade Montois 47 - 19 Tarbes

Pro D2 : le Stade Montois fait le spectacle face à Tarbes
Les Montois ont offert un beau spectacle à leurs supporters face à Tarbes qui n'a pas démérité......

samedi 11 avril 2015

Stade Montois - Tarbes : Gagnez une place gratuite en gradins



Le site Marine et Jaune vous offre une place en gradins pour le match Stade Montois - Tarbes qui aura lieu ce samedi 11 Avril à 18h30 au Stade Guy Boniface.
Pour cela, rendez-vous sur le forum Marine et Jaune et répondez à la question posée.
Voir ICI.

jeudi 9 avril 2015

Après-match : Bordeaux - Lens



Conférence de presse après la rencontre entre Bordeaux et Lens.

Source : dailymotion.com

Bordeaux - Lens : Résumé en images


Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Lens.

Source : youtube.fr

31ème Journée : Girondins de Bordeaux 2 - 1 Lens

Après Bordeaux-Lens : des Girondins soulagés
Maurice-Belay a permis aux Girondins dans les dernières secondes de sortir victorieux face à Lens.....


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La synthèse

Les Girondins de Bordeaux s'en sortent bien. Malmenés par Lens en première mi-temps, les hommes de Willy Sagnol ont su forcer leur destin pour s'imposer en toute fin de match.
Mariano a ouvert le score à dix minutes du terme, Lens a égalisé, mais Maurice-Belay a offert un 14e succès aux Girondins cette saison au bout du temps additionnel. Solidaires et parfois séduisants, les Lensois ne méritaient peut-être pas ça. Dans la course à l'Europe, Bordeaux se replace sur les talons de Saint-Etienne.

Les temps forts

5e Un centre de Saivet est repris de volée par Kiese Thelin, mais le gardien lensois est vigilant.
16e Saivet frappe un coup franc de 25 mètres qui retombe avec puissance dans la lucarne de Riou, lequel doit s'employer pour se saisir du ballon
19e Grosse occasion pour Lens avec Coulibaly qui laisse Ilori sur place et centre pour Guillaume, dont le pointu à bout portant est détourné par Carrasso.
25e Coulibaly fait preuve d'une grande détermination pour récupérer un ballon dans les trente mètres avant de tenter une lourde frappe non cadrée.
29e Les Girondins sont dépassés par le rythme lensois. Les défenseurs perdent leurs duels et Coulibaly trouve une belle position de frappe. Si le bras de Contento n'avait pas été aussi collé à son corps, nul doute que l'arbitre aurait sifflé le penalty réclamé par les Nordistes après l'intervention involontaire de la main du défenseur allemand.
32e Rolan décoche une frappe soudaine que Riou détourne d'une main ferme. Surpris, Kiese Thelin reprend le ballon au-dessus de la transversale.
44e Joli mouvement pour les Girondins : Sertic lance Mariano en profondeur, lequel remet sans contrôle à Poko, dont la frappe instantanée passe à côté
46e  Bordeaux reprend fort Kiese Thelin reprend acrobatiquement un centre de Mariano, mais la tentative du Suédois n'est pas cadrée.
55e Carraso rate son dégagement et met Sertic en difficulté. Lens récupère le cuir et El Jadeyaoui frappe en force juste au-dessus.
59e Touré botte un coup franc excentré côté gauche vers la lucarne opposée. Riou dévie le ballon mais est victime d'une charge de Kiese Thelin.
70e Poko centre vers Kiese Thelin qui est un peu court pour reprendre d'une talonnade. Puis le Suédois tente le retourné acrobatique, mais son tir manque de puissance.
74e Un but lensois inscrit par Le Moigne est logiquement refusé pour hors-jeu.
80e But pour Bordeaux (1-0). Kiese-Thelin centre depuis la gauche. Au second poteau, Mariano se retrouve face à Riou et ajuste le gardien lensois dont la sortie ne suffit pas.
85e But pour Lens (1-1). Sur un ballon en profondeur, Chavarria est à la lute avec Yambéré, qui finit par glisser. L'attaquant lensois peut ajuster Carrasso pour l'égalisation.
93e But pour Bordeaux (2-1). Les Girondins s'imposent grâce à Maurice-Belay idéalement placé pour reprendre à bout portant une passe de l'extérieur du pied de Kiese Thelin.

Un homme dans le match

Quand Isaac Kiese Thelin aura retrouvé la confiance face au but, il pourrait faire un malheur en Ligue 1. Le partenaire d'attaque de Zlatan Ibrahimovic en équipe de Suède a réussi un match plein de punch face aux Lensois. Que ce soit avec Diego Rolan, Henri Saivet ou Thomas Touré, la recrue du mercato a offert un maximum de solutions à ses partenaires, en jouant avec beaucoup de spontanéité. On l'a vu par deux fois s'essayer à la talonnade et au retourné acrobatique. C'est lui qui a permis à Mariano d'ouvrir le score. C'est encore lui qui a réussi la passe décisive pour Maurice-Belay dans le temps additionnel.

Pau - Stade Montois : Le résumé en images



Résumé en images de la rencontre entre Pau et le Stade Montois.

Source : dailymotion.com

samedi 4 avril 2015

26ème Journée : Pau 30 - 15 Stade Montois

A Pau, Mont-de-Marsan ne fait pas « l’impasse »
Le Stade Montois plutôt dominateur a subi au final une lourde défaite à Pau.......