Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

lundi 31 octobre 2016

11ème Journée : Marseille 0 - 0 Girondins de Bordeaux

Malcom échappe à Rolando mais les Bordelais se sont montrés trop prudents et maladroits pour inquiéter véritablement les Marseillais
Bordeaux ressort de Marseille avec le point du match nul qui parait bien maussade.......

Résumé by Duke.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Girondins n'en sont pas encore à 38 ans, comme leur meilleur ennemi sur les terres bordelaises, mais ils devront donc attendre une neuvième année pour espérer goûter à nouveau à une victoire au stade Vélodrome (0-0). Ils peuvent nourrir quelques regrets : dans un match ouvert sans être spectaculaire, ils ont eu la place hier, notamment en première mi-temps, pour mener à bien leur plan et réussir. Plus proches de leur début de saison dans le pressing, la vitesse à la récupération et la prise de risques, les Bordelais auront alors manqué de justesse dans la dernière passe et/ou le dernier geste, avant de maîtriser la volonté marseillaise, en fin de match, dans la lignée d'un Prior et d'une charnière centrale recomposée qui resteront les autres satisfactions du jour.

Le troisième nul en trois matchs ne fait pas complètement leur affaire, alors que les concurrents à l'Europe avancent et que la quatrième place est désormais à quatre points. Avant de recevoir Lorient samedi dans le genre de matchs qu'ils n'aiment pas, les hommes de Jocelyn Gourvennec pourront se consoler en se disant qu'ils ont contrarié la première du nouveau propriétaire de l'OM Frank McCourt, ayant vécu son baptême aux côtés de celui des Girondins, Nicolas de Tavernost. Ils ont aussi confirmé une conviction retrouvée dans l'effort commun, dans une vraie ambiance de foot où il n'aura manqué que des supporters bordelais - interdits de déplacement par arrêté de la Préfecture des Bouches-du-Rhône - pour qu'à ce niveau la fête soit complète.

Ils ont bloqué les Marseillais

Face au 4-3-3 de Rudi Garcia, Jocelyn Gourvennec avait cette fois décidé de conserver un 4-4-2 avec Malcom et Rolan qui décrochaient à tour de rôle pour gêner Diarra. Avec un François Kamano reconduit sur le côté droit et Grégory Sertic, suppléant Igor Lewczuk à la cheville pas assez rétablie en défense centrale, ces Girondins ont remonté d'un cran un bloc trop bas ou coupé en deux au fil des dernières semaines.

Les Olympiens avaient la volonté de pencher aussi vite vers l'avant, le match s'est rapidement tourné vers un rythme enlevé et engagé, à défaut de maîtrise technique et d'occasions nettes. Le staff bordelais craignait l'impact de l'entame marseillaise. Ses hommes l'ont contenu sans trop de soucis autour d'un Pallois auteur de trois interventions décisives lors des quatre premières minutes et autoritaire de bout en bout (lire en page suivante). La relance marseillaise coupée à la base, le danger est surtout venu des déplacements du jeune Maxime Lopez et de Florian Thauvin sur le côté droit marseillais. Diego Contento et Jérémy Toulalan ont parfois été à la limite de la rupture, sans conséquence : Sarr, sur un centre de Thauvin, n'a pas cadré sa reprise de la tête (41e) et surtout Prior s'est montré impeccable sur deux frappes de l'ailier marseillais (18e, 50e).

Rolan, que de déchets

Durant cette mi-temps, ce sont finalement Jaroslav Plasil, actif, et ses coéquipiers, qui se seront créés le plus de situations devant le but de Pelé. Il aura manqué à Kamano, percutant jusqu'à parfois s'emmêler lui-même les pinceaux, de faire le bon choix sur des situations intéressantes de contres (2e, 36e). Il aurait aussi fallu un peu de tranchant dans la surface au Guinéen (33e) et surtout à Rolan, devancé ou manquant le geste décisif (10e, 26e, 44e).

En alternant la recherche des côtés et de la profondeur, les Bordelais auront offert plus de variété qu'à Rennes il y a quinze jours dans pareille physionomie. Ils ont fini par reculer au fil des minutes devenant brouillonnes dans les sorties de balle. Ils ont vu le K.O passer près lorsque Leva Iseka, servi deux fois en retrait par Thauvin et Cabella (68e et 73e) n'a pas cadré sa reprise en position idéale, de quoi faire bondir Frank McCourt de son siège ! Juste après que Laborde eut mal ajusté sa dernière passe pour Kamano, Thauvin a lui fait lever les 57 091 spectateurs - record de la saison au Vélodrome - et Prior (90e+1). Pour les deux équipes, le chemin de la reconquête est encore long.

Source : sudouest.fr


Résumé en images de la rencontre entre Marseille et Bordeaux.

video


Source : dailymotion.com


Conférence de presse d'après-match.

video


Source : youtube.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire