Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

mercredi 21 septembre 2016

4ème Journée : Lyon 1 - 3 Girondins de Bordeaux

Malcom et Grégory Sertic, tous deux buteurs à Lyon
Bordeaux a créé l'exploit en l'emportant à Lyon, invaincu jusqu'alors dans son antre...... 

Beau résultat pour les Bordelais qui ramènent une victoire de Lyon.
Bénéficiant de leur supériorité numérique après l'énorme faute de Gonalons sur Malcom, les Girondins ont pris l'avantage en marquant deux buts.
Bordeaux se retrouve désormais seul 2ème au classement.
Bonne opération.....


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ces Girondins-là laisseront donc une trace dans l'histoire, et pas seulement car ils auront été les premiers à porter leur maillot « cartes postales ». Depuis l'inauguration de leur Parc OL, les Lyonnais avaient empilé huit victoires et deux nuls, avec trois buts marqués de moyenne par match. Ils sont tombés pour la première fois, samedi, en en encaissant trois (1-3). À quatre jours de leur entrée en Ligue des Champions, les Rhodanniens ont subi un second affront après Dijon (4-2) et l'inquiétude était d'autant plus grande qu'ils n'avaient pas grand-chose à redire.
Pour Bordeaux, ce n'est encore que la petite histoire. La place de leader vécue durant trois heures sera mise à l'épreuve en une semaine face à Angers, puis à Metz et contre Caen, d'autres profils qui lui réussissent moins. Mais après les mois qui ont couru, cette victoire permet de regarder de l'avant autant qu'elle va marquer les esprits et créer l'envie. « Il faut être satisfait, heureux, mais garder de la mesure. On avance petit à petit », lâchait Jocelyn Gourvennec, habitué à « revenir avec des valises » de la cité des Gones.
Sur la pelouse de Décines, Jaroslav Plasil et ses coéquipiers ont renforcé leurs intentions et promesses de l'été, quand le début ressemblait plutôt à leur cauchemar. Durant toute la semaine, ils avaient répété qu'il fallait éviter l'entame catastrophe de Toulouse (4-1). La première minute se terminait quand Darder s'est projeté dans le dos du milieu et que Kalulu a profité d'un manque impact initial. « On a su rester calme, organisé. J'ai aimé notre sang-froid », notait Jocelyn Gourvennec.

Qualité technique

Ses hommes se sont remis les idées en place tout en remettant le pied sur le ballon. Récupérant vite aussi, ils se sont appuyés sur la qualité technique du trio Ounas - Menez - Malcom, disponible dans les intervalles au cœur du jeu pour doucement prendre l'ascendant. Avec des latéraux positionnés très hauts, la mobilité de Rolan, ils ont ajouté la maîtrise qui leur avait manqué sur la durée contre Saint-Étienne ou Nantes et vite créé des déséquilibres. 55 % de possession, 11 tirs contre 4, sept centres : les Girondins avaient à la mi-temps des statistiques lyonnaises au Parc OL.
« On avait déjà fait des choses intéressantes. On a mis plus de justesse, technique et dans les choix. Ce qui est intéressant, c'est qu'on a des joueurs offensifs qui ont envie d'évoluer ensemble, d'une manière alerte, dynamique », notait Gourvennec. La volonté d'aller chercher haut a aussi été récompensée : un ballon récupéré par Sabaly après un pressing partagé avec Rolan sur Kalulu a mis Malcom sur orbite. Dans la lignée de son début de saison, mois de juillet inclus, le jeune Brésilien aura été de tous les bons coups, malgré l'agression de Gonalons (68e). Adam Ounas a ensuite déposé sur la tête de Sertic le coup-franc du 2-1, permettant aux hommes de Gourvennec de prendre l'avantage.

La défense a tenu

À 11 contre 10 au moment où ils commençaient à reculer, les Girondins ont alors validé l'autre facette entrevue de leur potentiel : fructifier les espaces laissés par un OL désordonné et groggy par la sortie de son capitaine et de Lacazette, rattrapé par sa blessure aux ischio-jambiers.
À vrai dire, la préoccupation de départ concernait plus la solidité défensive. Le test a été validé, sans Poundjé (lire ci-contre) et non sans frayeur : comme contre Nantes, Cédric Carrasso, seul rescapé de la dernière victoire dans le Rhône il y a quatre ans (0-2), a apporté son écot à des moments clés - à 1-0 face à Diakhaby et à 1-1 devant Ferri. La charnière choisie, Sertic - Pallois, a tenu, avec une mention au premier, sans faute. Gêné par les déplacements de Ferri et Darder lors du premiers quart d'heure, le bloc a su se resserrer. « Je ne considère pas ça comme un match référence, mais c'est une bonne base de travail », dit Gourvennec. Et un petit exploit.

Source : sudouest.fr

Résumé en images de la rencontre entre Lyon et Bordeaux.

video


Source : youtube.com

Conférence de presse après le match entre Lyon et Bordeaux.



Source : dailymotion.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire