Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

lundi 27 mars 2017

30ème Journée : Girondins de Bordeaux 5 - 1 Montpellier

Bordeaux – Montpellier : le superbe cadeau d’adieu
Les Girondins ont été très réalistes et ont infligé une lourde défaite à Montpellier.....

Bordeaux a fait preuve de réalisme et a infligé une lourde défaite à Montpellier.
Rolan, à la pointe de l'attaque s'est montré à son avantage en marquant un doublé.
Vada sur pénalty, Sankharé et Malcom ont parachevé cette belle victoire.
Un bel hommage a été rendu à Jean-Louis Triaud qui a quitté la présidence après avoir donné 21 années à Bordeaux. Les Girondins avec des fortunes diverses se sont toujours battus pour remporter un titre et être européens. Pour tout ça, merci Monsieur Triaud !!!!!!


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Girondins ont offert à Jean-Louis Triaud, leur ancien président, célébré par le virage sud, une magnifique victoire (5–1), facilitée par les erreurs de la défense adverse.

On ne sait quelle place tiendra dans le cœur de Jean-Louis Triaud cette soirée, qu’il acheva hier au milieu du virage sud en liesse, scandant son nom aux étoiles. Ce sera l’une des plus émouvantes de sa carrière, par l’hommage qui lui fut rendu, par la belle victoire que lui ont offert ceux qu’il dirigeait encore il y a peu. Les Girondins, battus 4–0 à l’aller, ont effet rendu la monnaie de leur pièce aux Montpelliérains, en s’imposant 5–1 d’une façon étourdissante.

Les deux présidents, l’ancien et le nouveau, assis côte à côte dans un passage de témoin symbolique, ont savouré ensemble ce succès à l’ampleur inattendue, qui s’est joué en sept minutes en première période. Bordeaux a donc repris hier soir le cours de sa belle aventure 2017, riche de 21 points, ce qui, Monaco et Paris mis à part, est mieux que toute autre équipe de Ligue 1. Voilà l’équipe revenue à la hauteur de Marseille et prête à en découdre pour la 5e place.

Montpellier s’est sabordé

Ce match, les hommes de Gourvennec l’ont gagné d’une façon qui ressemblait à un sabordage montpelliérain, avec Hilton dans le mauvais rôle, accusant subitement le poids des ans. Le Brésilien (39 ans) se trouva impliqué dans les trois buts encaissés par son équipe en première période. Sur le premier, il se fit prendre de vitesse par Rolan (25e). Sur le deuxième, son intervention se transforma en passe décisive pour Sankharé (30e). Sur le troisième, il commit la faute de main qui permit à Vada de marquer le penalty (32e).

Ainsi, en sept minutes, les Girondins avaient exécuté puis enfoncé une équipe de Montpellier abasourdie, qui se demandait ce qu’il lui arrivait dans cette partie qu’elle avait pourtant abordée avec du cœur et de l’allant. Les hommes de Jean-Louis Gasset, dominateurs au milieu du terrain, avaient imposé leur loi à des Bordelais trop peu efficaces à la récupération, trop maladroits dans leur jeu. Ils avaient produit un football pimpant, limpide et inspiré.

Carrasso et ses camarades avaient décidément la chance avec eux, puisque même le but que Skhiri inscrivit à la 37e d’une tête plongeante, fut annulé pour un hors-jeu inexistant.

Le talent de Rolan

Mais il faut croire que la chance, cela se provoque, surtout sur les contres. Dans les duels d’homme à homme, Diego Rolan n’a pas beaucoup d’équivalent. Il se joua de Pionnier de la même manière qu’il avait disposé de Vercoutre (Caen) et Subasic (Monaco). L’Uruguayen va vite, et la répétition des buts ne peut pas être due qu’à la seule chance.

« On a eu le mérite d’exploiter les erreurs adverses », lança Gourvennec après la rencontre. « On pèse offensivement, sinon nos adversaires n’auraient pas modifié leur dispositif alors qu’ils ont le même depuis longtemps. Ils se sont adaptés. Mais nous avons réussi nous aussi à nous adapter. On a joué dans leur dos alors qu’ils voulaient nous contenir. »

Les deux buts marqués en deuxième période, eux, ne devaient rien au hasard mais tout au talent de Sabaly et Ounas, centreurs percutants, à l’efficacité redoutable de Rolan et Malcom, les buteurs inspirés. « On a été très efficace en faisant mal sur nos points forts actuels », dit le coach breton. « Après, le score peut paraître sévère car Montpellier nous a posé des problèmes. Mais en même temps, on a su appuyer et être très efficace. »

Article : sudouest.fr

Résumé en images de la rencontre entre Bordeaux et Montpellier.

video

Article : dailymotion.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire