Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

mardi 17 mai 2016

38ème Journée : Caen 1 - 0 Girondins de Bordeaux

Andy Delort, le buteur caennais, tente de s’infiltrer entre les deux Bordelais, Valentin Vada et Diego Rolan.
Bordeaux finit cette saison sur une mauvaise note en Normandie........ 

Malgré avoir tenu le ballon la plupart du temps, les Bordelais se sont heurtés à Vercoutre, le gardien de Caen, notamment.
Après avoir encaissé un but sur pénalty à la 14', Bordeaux n'a pas su réagir et finit cette saison bien terne sur une défaite anecdotique.
Bordeaux finit cette saison 9èmes ex-æquo, et 11èmes au goal-average (-7).
Une saison à oublier où Bordeaux a montré une irrégularité chronique (12 victoires, 14 nuls, 12 défaites) perdant face à des équipes jugées plus faibles et étant la seule équipe invaincue face à Paris.
Tous ces paradoxes font que Bordeaux finit dans le ventre mou du classement.
C'est certainement la fin d'un cycle où des joueurs comme Jussiê, Diabaté, Sané, Poko, Poundjé, Traoré.... qui sont depuis quelque temps au club, iront sûrement sous d'autres cieux.....
Il sera quand même nécessaire de recruter des joueurs de talent, et qui ont de l'expérience pour que Bordeaux puisse accrocher le haut du tableau la saison prochaine...........

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La petite histoire retiendra qu'Ulrich Ramé et ses adjoints Pierre Espanol et Mathieu Chalmé ont terminé leur intérim à la tête des Girondins… dans la tribune du stade d'Ornano de Caen. Expulsés sans en comprendre la raison, par Tony Chapron qui n'a pu s'empêcher de faire le show samedi soir en Normandie dans un match pourtant sans enjeu, ni grande agressivité. L'arbitre s'était déjà illustré plus tôt en accordant un pénalty litigieux à Andy Delort à la 15e minute, finalement décisif samedi soir, dans cette rencontre dans l'ensemble équilibrée.
Pour l'autre histoire, celle qui restera dans les annales de la Ligue 1, les Girondins ont fini la saison sur une défaite, la 12e de la saison pour autant de victoires. Elle les repousse à la 11e place avec 50 points, leur plus faible total depuis la saison 2004-2005 (44) quand ils avaient assuré le maintien à la toute dernière journée contre Marseille (3-3) avec Eric Bédouet et le regretté Dominique Dropsy à leur tête. Il faut remonter à cette même saison (15e) pour les voir figurer en deçà de la 7e place.
Il aurait fallu un concours de circonstance particulièrement favorable - gagner et que les trois autres devant perdent - pour accrocher une 7e place inespérée et qui aurait permis de limiter les dégâts financièrement (1).

Deux minutes décisives

Les autres résultats rapidement défavorables, les Girondins n'ont pas fini en roue libre mais il leur a manqué ce petit coup de rein, cette grinta propres aux matchs qui comptent vraiment. En première période, la rencontre a basculé en deux minutes, celles qui ont séparé la tête de Cheick Diabaté repoussée sur sa ligne par Jonathan Delaplace et le penalty, litigieux, accordé à Andy Delort (15e).
Pour le reste, les deux équipes ont fait jeu égal, dans un style différent. La possession du ballon pour Bordeaux (64 % à la pause), une équipe normande comme à son habitude bien regroupée devant sa défense et prête à exploser en contre. Avec des deux côtés, quand même des difficultés à entrer dans la surface adverse. Ce manque d'efficacité pesait surtout du côté des Bordelais qui avaient les occasions pour égaliser autour de la mi-temps (Plasil et surtout Rolan).
Dans une rencontre qui s'éteignait à petit feu, seulement réveillé par des coups de boutoir de Delaplace et surtout Delort, aussi incisif qu'à l'aller (1-4), il fallait le numéro ridicule de l'arbitre Tony Chapron pour réveiller le stade et susciter une montée en pression des Bordelais. En vain.
Après un grand « merci ! » étalé sur le tifo de la tribune de face à leur entrée sur le terrain, les Caennais recevaient l'ovation méritée de leur public au coup de sifflet final. Toujours dans la première partie du classement cette saison, ils terminent 7e, leur meilleure performance depuis 1992.
Les supporters bordelais ne peuvent pas en dire autant. Il était grand temps que cette année, débutée le 30 juillet par un tour de qualification à la Ligue Europa contre Larnaca s'achève (lire en page suivante).

(1) Les dirigeants bordelais ont budgétisé au pire la 7e place. La répartition des droits TV en fin de saison dépend en partie du classement.

Article : sudouest.fr


Conférence de presse après la rencontre entre Caen et Bordeaux. 

video

Source : dailymotion.com

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire