Présentation du site

Ce blog a pour but de réunir les supporters du Football Club des Girondins de Bordeaux et ceux du Stade Montois Rugby.
Deux clubs empreints d'un riche palmarès et d'une illustre histoire.
Le but est d'échanger sur les résultats et la vie des deux clubs à travers les articles, sondages et les podcasts pour lesquels vous pourrez donner votre avis et même participer.
Nous nous efforçons de faire au mieux et nous espérons que ce blog réussira à vous plaire.
Enfin, au delà de ces deux clubs, nous parlerons également de sport en général ( Podcasts, Résultats, Forum etc… ).
Pour optimiser le blog, préférez les navigateurs internet Google Chrome ou Mozilla.

Bonne visite.

Rappel

Palmarès FCGB :

□ D1 ou Ligue1 - 6 fois Champion : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
□ D2 - 1 fois Champion : 1992.
□ Coupe de France - 4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013
□ Coupe de la Ligue - 3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
□ Trophée des champions - 2 fois vainqueur : 2008, 2009

Palmarès SMR :

□ Championnat de France - 1 fois champion : 1963
□ Championnat de France de Pro D2 - 1 fois champion : 2002
□ Challenge Yves du Manoir ( ancienne coupe de France ) - 3 fois vainqueur : 1960, 1961 et 1962.


FORUM DU BLOG : http://forum.marine-et-jaune.xooit.fr/index.php
MARINE ET JAUNE SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/marineet.jaune

samedi 6 février 2016

18ème Journée : Stade Montois 23 -17 Biarritz

Les Montois ont su résister au retour des Biarrots pour préserver une précieuse victoire.
Les Montois ont montré deux visages bien différents en deux mi-temps mais gagnent de peu.........

Après une belle première mi-temps (20-0), avec deux essais inscrits à rien, les Montois ont montré un tout autre visage en seconde période.
Le Dr Jekyll de la première période s'est ensuite transformé en Mr Hyde en seconde pour ne gagner finalement que de 6 petits points.
Dix sept points (17) côté Biarrots pour trois (3) côté Montois en seconde mi-temps.
A n'y rien comprendre.....
Heureusement que les Montois ont tapé cette pénalité face aux perches à la 57', sinon ils auraient encore plus tremblé en fin de match.
Ce double visage des Montois est récurrent depuis quelques matches notamment le dernier à Lyon.
Il est plus qu'urgent que les joueurs se concentrent toute la partie et ne pensent pas qu'elle est gagnée dès la première mi-temps, sinon, il vont se confronter à une plus dure réalité.
Contre Lyon, malgré une équipe combattante, ils n'ont pas sur se montrer solides en seconde période pour rivaliser avec leur adversaire.
Contre Biarritz, cela aurait pu être une grosse désillusion.....
Certains joueurs sont aussi coupables de ne pas être au même niveau que les autres.
L'infirmerie se vidant petit à petit, il faudra dorénavant faire confiance à ceux qui sont prêts physiquement et dans la tête......

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce n'était jusqu'ici qu'une impression, elle s'est confirmée hier. On avait pu trouver trace d'un vrai renouveau montois dans la courte victoire face à Montauban (16-13), puis l'honorable défaite à Lyon (40-15) dimanche dernier. Ce n'était donc pas un mirage, comme l'étrange succès arraché face à Biarritz hier soir l'a prouvé.

Étrange, car on a longtemps cru que les Montois, qui avaient vécu un véritable cauchemar il y a deux mois à Aguilera (44-8), allaient rendre la monnaie de leur pièce à un BO méconnaissable. Étrange, car les jaune et noir ont fini par vivre cinq dernières minutes en apnée, à devoir défendre leur ligne bec et ongles.

Heureusement, la défaite dans le derby face à Bayonne jeudi dernier avait visiblement mis un gros coup sur la tête des Basques. Malgré trois jours de récupération en moins, les Montois ont donc eu la bonne idée d'enfoncer le clou rapidement : plein d'envie, ils cantonnaient les Biarrots dans leur camp et ils étaient d'abord récompensés par deux pénalités de James (6-0,10e). Puis derrière une touche grattée par un Mazzonetto à l'enthousiasme d'un Crabos, c'est le paquet d'avants qui se mettait en valeur avec un ballon porté conclu par Taulanga (13-0, 15e). Du travail bien fait, comme l'action suivante initiée par le duo Tastet/Brethous (décidément revenu à son meilleur niveau) et qui envoyait Julien Cabannes à l'essai cinquante mètres plus loin (20-0,20e).

Le coup de pompe
Autant dire que tout Boniface n'avait à cet instant qu'une seule idée en tête : la quête d'un troisième bonus offensif de la saison, après ceux obtenus face à Albi et Dax, deux références qui commencent à dater. Malheureusement, la soirée d'hier n'a pas pris la même tournure. Car malgré une domination territoriale continue jusqu'à la pause, les Montois ne trouvaient plus la faille dans une défense biarrote qui avait retrouvé ses esprits. La disette allait durer plus d'une demi-heure, jusqu'à une pénalité de James, juste après les premiers points du BO (23-3, 57e).

Trois points a priori anecdotiques, mais qui allaient prendre toute leur importance compte tenu du terrible coup de pompe ressenti par les Montois, cinq jours après le match à Lyon. Les avants basques, soudainement dominateurs, faisaient parler leur puissance et envoyaient Placines à l'essai (23-10, 62e) sur un ballon porté, puis Sousa derrière une énième charge de Clément (23-17,72e).

Après avoir rêvé de bonus offensif, les Montois en étaient réduits à devoir sauver une victoire indispensable pour ne pas gâcher leur saison. Une mission difficile avec une mêlée à la dérive, à l'image du pauvre joker Terblanche, prié de regagner le banc pour laisser Ormaechea assurer le boulot. Acculés devant leur ligne, les jaune et noir tenaient finalement bon et pouvaient partir en vacances l'esprit libre.

Ils auront l'occasion de confirmer leur redressement après la trêve, et qui sait si ces dernières minutes pleines de solidarité ne prendront pas tout leur sens à Tarbes dans deux semaines.

Article : sudouest.fr


Résumé en images de la rencontre entre le Stade Montois et Biarritz.

video


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire